Commerce, industrie, services

Négociez le virage numérique pour booster votre croissance

Publié le 20/09/2019 - Par elise.pierre@ma...
"L’économie française sous-performe. Le tissu économique est toujours trop fragile, par manque de robotisation et de digitalisation. Si nos TPE et PME ne se digitalisent pas, elles seront laminées", a mis en garde Bruno Le Maire, ministre de l’Économie. En effet, l’importance d’une stratégie de transformation numérique pour toute entreprise n’est plus à prouver. 
 
Les nombreux bénéfices de la digitalisation sont qualifiables, tant sur leur productivité, leur compétitivité, leur croissance que sur leur employabilité. Selon une étude du cabinet Mc Kinsey, un processus opérationnel digitalisé permet une réduction de coût de 20 %, une réduction de 50 % pour une organisation adaptée et plus flexible, et jusqu’à + 40 % de résultat opérationnel lorsque la mutation est réussie. Le commerce en ligne a contribué à 40 % de la croissance totale des ventes en France l’an dernier. Et enfin, 77 % des salariés ont développé leur employabilité grâce à l’utilisation des outils numériques. 
 
Se digitaliser, une question de survie
 
Pourtant, les études démontrent le retard pris par la France dans l’adoption des nouvelles technologies (66 % sites Internet contre 75 % en moyenne dans l'Union européenne), où seulement 16 % des entreprises vendent en ligne, alors même que 90 % des Français se renseignent sur Internet avant de faire leurs achats, et 62 % achètent en ligne (1). Si les grands groupes ont déjà négocié le virage numérique, les plus petites entreprises sont à la peine : plus des deux tiers des PME et ETI ont entamé leur processus de transformation, contre seulement 16 % des TPE (2).  
 
Afin de les accompagner et les encourager, de nombreux acteurs sont mobilisés en Pays de la Loire. Pôles de compétitivité (Clarté, Cetim, EMC2, etc.), incubateurs comme Le Mans Technopole, institutionnels (Direccte, Région Pays de la Loire, réseaux consulaires comme la CCI), associations et structures dédiées à l’instar de La Ruche Numérique de la CCI, sans oublier les acteurs de l’enseignement supérieur. 
 
"Dans notre quotidien ou dans le monde professionnel, le numérique est partout. De la correspondance électronique jusqu’aux robots en passant par les objets connectés, la digitalisation est devenue palpable. L’enjeu pour la Région aujourd’hui est d’accompagner tout le territoire dans cette transformation ", a confirmé Christelle Morançais, présidente de la Région Pays de la Loire, qui a examiné début 2019 sa première enveloppe de l’année d’un montant de 217 millions d'euros afin de déployer ces actions. 
 
La Région aide les petites entreprises vers la transition numérique
 
Dans le cadre du Plan régional pour l’économie numérique, "Une connexion accompagnée, levier de notre économie", la Région a mis en place un nouveau dispositif d’aide dédié aux petites entreprises (moins de 50 salariés) pour l’acquisition et l’appropriation de solutions numériques à forte valeur ajoutée, pour gagner en productivité et créer de la valeur. Une enveloppe de 370 525 euros a été attribuée en 2019 à ce dispositif "Pays de la Loire Investissement numérique" qui accompagnera 34 entreprises. 
 
L’an dernier, 165 ont bénéficié de cette aide (plafonnée à 15 000 euros), qui correspond à 50 % du montant des coûts de l’investissement, ces derniers devant au minimum atteindre 5 000 euros HT. En Sarthe, Biovedas Laboratoires et LM Racing Parts 72 ont ainsi pu s’équiper de nouveaux outils immatériels, levier de compétitivité. 
 
D’autres dispositifs financiers permettent également aux entreprises de s’engager dans la transition, à l’instar de Capea Numérique, Dinamic Entreprises, et des prêts sont dédiés aux TPE-PME. Avec BPIFrance et la Banque européenne d’investissement, une offre de prêts est proposée en priorité aux projets de moins de 25 000 euros. 
 
Les commerçants sont également soutenus afin d’innover dans leurs pratiques, à l’image de la pâtisserie Guillemard (cf encadré page X), accompagnée par la CCI, dont l’activité sur les réseaux sociaux a augmenté sa clientèle en boutique. Car le digital propose davantage de transparence, à l’image des applications sur la composition des produits. Et ce partage de valeurs contribue à fédérer et fidéliser sa communauté de clients.
 
Des outils nomades et de bonnes pratiques à adopter
 
Mais comment endosser son costume numérique ? Car les entrepreneurs ont besoin d’aide pour développer la capacité de leur entreprise à innover et s’approprier ces outils : près d’un dirigeant de TPE/PME sur trois déclare qu’il n’est "pas à l’aise avec les outils numériques"  (2). Selon l’étude McKinsey France, pour plus de la moitié des entreprises, les freins à la transition numérique sont "le coût, le risque sur la sécurité, le manque de volonté managériale, le manque de compétences et la résistance au changement".  
 
Afin de lever ces obstacles, Aurélie Beaupel, experte en transformation numérique auprès des TPE-PME, les accompagne pas-à-pas afin que "le numérique ne soit pas qu’un outil supplémentaire mais un outil de travail, qui fait gagner du temps !" Pour ce faire, l’appropriation par les salariés et leurs dirigeants est une première condition de réussite. "La technologie a ses limites, il faut vérifier les conditions de connexion et surtout leur prise en main. L’entreprise doit d’abord vérifier que tous ses salariés ont les équipements adaptés et qu’ils savent les utiliser... afin que ces solutions ne soient pas une contrainte mais deviennent un réflexe ! Adapter son comportement est indispensable pour travailler collectivement de manière transversale et connectée", souligne la présidente de Femmes Digital Ouest. 
 
Juan Cullati, responsable marketing chez Serveurcom.Le constat est identique pour Serveurcom, partenaire du salon Connect qui s’est déroulé au MMArena le 25 juin dernier : "Ce qui est important n’est pas l’outil mais l’adéquation de son usage à l’entreprise ! ", insiste Juan Cullati, responsable marketing. Afin de proposer des "communications unifiées (3)", la société a déployé pour les professionnels l’outil "unyc" : "cette solution rend disponible à tout moment des outils de collaboration via n’importe quel support : son smartphone, sa tablette, son téléphone IP ou son ordinateur... Travailler de tout lieu, en direct avec tous ses collaborateurs est d’un grand intérêt pour le chef d’entreprise". 
 
À l’heure où le télétravail comme le co-working se démocratise, les outils nomades (Hang&Out, Slack, Trello, etc.) contribuent à la productivité et compétitivité de toute société. Dans le travail 3.0, le commercial équipé de ces outils peut, n’importe où et n’importe quand, envoyer ses bons de commande en temps réel, présenter ses produits de façon dynamique, tout en accédant aux informations internes et en restant relié à son manager. 
 
Les solutions de "digital workplace" révolutionnent le fonctionnement de l’entreprise. "J’ai formé des commerciaux dans le secteur du transport qui, après six mois, ont gagné près de 20 % de leur temps grâce à ces outils collaboratifs, tout en générant des contacts entrants qualifiés", témoigne Aurélie Beaupel, qui recommande ensuite d’animer cette communauté de travail interactive. "Les employés consacrent plus des deux tiers de leur journée à communiquer et à collaborer. 14 % de ce temps serait perdu du fait de l’hétérogénéité et du manque d’interconnexion des solutions en place. La communication s’impose comme un levier de compétitivité majeur. Un vecteur de performances qui s’inscrit dans une logique multicanale et oblige les organisations à adapter leur modèle en conséquence", corrobore Juan Cullati.
 
Résistance au changement
 
"Pour se saisir de ces outils nomades, la relation de confiance entre dirigeant, managers et salariés est indispensable ! ", met en garde la présidente de Femmes Digital Ouest. En effet, la conduite du changement est parfois complexe à mener, même auprès de jeunes salariés qui peuvent voir dans ces outils connectés un prétexte de surveillance par leur hiérarchie. "Il faut habituer les managers et salariés à ne pas se rencontrer physiquement. De plus, ce mode de travail nomade et connecté responsabilise chaque acteur de l’entreprise, ce qui peut créer du stress", témoigne Aurélie Beaupel qui invite chacun à décomplexer. "Il faut accompagner tous les salariés, seniors comme jeunes, qui n'osent pas dire qu’ils n’arrivent pas à prendre en main ces applications". 
 
Aurélie Beaupel, experte en transformation numérique auprès des TPE/PME.Car la transformation numérique, c’est aussi adopter une démarche. Aux entrepreneurs de bien saisir l’enjeu principal : "si la technologie est un élément clé dans cette démarche, elle n’est qu’un moyen", a rappelé Alain Schlesser, directeur général CCI Pays de la Loire. À l’échelle de l’usine Renault du Mans, si Arnaud Basler responsable de la digitalisation se réjouit de l’automatisation des process, il reconnaît qu’elle est "un sujet de rupture". Des référents internes ont été nommés afin de créer un réseau de proximité et partager les bonnes pratiques, en lien avec les managers et dirigeants. Car pour négocier ce virage technologique, le pilote doit être le premier à se former et à s’engager. C’est pourquoi de nombreuses actions locales accompagnent les dirigeants.
 
Un accompagnement sur mesure à La Ruche Numérique !
 
Lancée à l’automne dernier avec l’appui des CCI, la plateforme France Num (www.francenum.gouv.fr) accompagne les TPE-PME, à travers des témoignages, des conseils et des mises en relation avec des organismes prescripteurs sur les enjeux variés de la digitalisation. De la visibilité sur Internet à l’utilisation des données, la vente en ligne, le recrutement... de nombreux Workshops et réunions thématiques sont organisés par les chambres consulaires. La Ruche Numérique de la CCI a organisé de nombreux événements et ateliers dédiés pour toutes entreprises, quelles que soient leur activité et leur taille. 
 
Au-delà des grands rendez-vous tels que le salon Connect, les Startup weekends, les 24 Heures du code (...), des actions accompagnent les entreprises des secteurs traditionnels. Ainsi, le fondateur du cabinet Menlha, Laurent Brun, thérapeute énergétique et coach, a décidé de se former avec la CCI pour booster le lancement de son activité à Saint-Gervais-en-Belin. "Suite à la disparition de mon métier de superviseur escale dans le milieu aéronautique, je me suis reconverti en me formant depuis 2002 auprès de nombreuses écoles à travers le monde", témoigne-t-il. À son arrivée en Sarthe, il réalise que son premier site Internet montre ses limites, ainsi que ses compétences numériques. "Je suis parti de zéro avec des tutoriels en ligne, pendant quatre mois j’ai tâtonné mais je ne savais pas ce qu’était le référencement ni son importance pour ma visibilité sur la toile !", reconnaît Laurent Brun, qui contacte alors la CCI où il trouve des réponses.
 
De l’importance du référencement
 
"J’ai suivi un premier stage sur la création d’entreprise et enchaîné avec une formation à La Ruche Numérique où j’ai constaté mes lacunes. Le conseiller CCI m’a aiguillé vers les ateliers dont j’avais vraiment besoin pour mon activité", se réjouit l’entrepreneur qui a vu combien le référencement était "un vrai levier, à condition aussi de faire vivre le site !". Les retours sur ses textes lui ont permis de réadapter sa communication en ligne : "Mes textes étaient trop techniques et je n’avais que deux appels contre près de 400 visites". 
 
Peu à peu, Laurent Brun est monté en compétences et a exploité tous les ateliers organisés par la CCI dont celui en partenariat avec Google. "J’ai glané des astuces pour exploiter les pics d’activité sur Google Business et j’ai aussi appris à utiliser un vocabulaire adapté au web et à ma clientèle". Sur les réseaux sociaux (Facebook Pro et Linkedin), ses publications ont attiré des demandes de connexions à l’international qui travaillent sur les mêmes enjeux. Près de 2 400 personnes le suivent sur Linkedin.
 
À la Ruche Numérique de la CCI, Laurent Brun a aussi trouvé un environnement propice à son activité : "côtoyer en co-working d’autres créateurs aux problématiques similaires est très riche. Nous nous transmettons les astuces, le tout dans un cadre convivial !" se réjouit le dirigeant qui conseille à tout entrepreneur de se saisir des opportunités du digital. "Cela enrichit ma pratique au quotidien, en prolongeant les échanges avec des groupes en Indonésie comme à Londres que j’ai pu croiser ou non en formations auparavant !". 
 
Laurent Brun a ainsi trouvé un créateur de sites tourné vers les thérapeutes qui lui permettra d'économiser près de 50 % sur les coûts de référencement ! Si vous souhaitez prolonger ces partages localement, nombre d’initiatives sont à saluer comme la création de Le Mans Tech.  La réalité virtuelle et augmentée et les applications en 3D offrent aussi de belles perspectives aux entreprises, qu’elles soient industrielles ou d’autres secteurs comme l’immobilier. Référent national en ce domaine, le Centre de ressources technologiques Clarté agit comme accélérateur technologique. N’attendez plus pour travailler en 3.0 !
 
(1) Source : étude de McKinsey France, The Digital Economy and Society Inex, Commission européenne, février 2016
(2) Source : Sage, novembre 2016
(3) Les communications unifiées, UCAAS2, sont un ensemble d’outils de communication, hébergé en mode cloud et permettant d’échanger, d’améliorer la diffusion d’informations ainsi que la collaboration au sein d’une entreprise entre tous les utilisateurs (sédentaires, nomades et externes)
 
Retrouvez toutes les formations numériques CCI : contactez Valérie Moutel au 02 43 21 58 12
 
Plus d'information :
 

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI le Mans Sarthe vous propose les produits suivants :

Flash' diag Cybersécurité
Flash' diag Cybersécurité

Faites le point sur vos connaissances et pratiques de la cybersécurité. Identifiez les principales pistes de progrès.

Flash' Diag Robotique industrielle
Flash' Diag Robotique industrielle

Faites le point sur vos connaissances en matière de robotique et identifiez des pistes de progrès.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

RGPD : Une opportunité pour sécuriser vos données !

Commerce, industrie, services

06/02/2018

Article

Lire l'article

RGPD : Une opportunité pour sécuriser vos données !

RGPD : "E-commerce : de l’importance du consentement"

Commerce, industrie, services

07/02/2018

Article

Lire l'article

RGPD : "E-commerce : de l’importance du consentement"

RGPD : Mots clés

Commerce, industrie, services

07/02/2018

Article

Lire l'article

RGPD : Mots clés

Recommander à un ami loader