Commerce, industrie, services

Fonds européens : Quand l'Europe soutient le développement des entreprises locales

Publié le 05/02/2018 - Par karine.meteyer@...

© Grecaud Paul - StockAdobe.comL'Union européenne dispose de différents programmes de financement, que les entreprises peuvent solliciter en fonction de la nature de leurs activités ou de leur projet. 80 % du budget de l'UE est octroyé de façon indirecte par les autorités nationales et régionales. Souvent méconnues par les potentiels bénéficiaires, ces aides peuvent pourtant jouer un rôle décisif pour faire aboutir leurs projets.

"C'est vrai que l'Europe ne communique peut-être pas assez sur les réalisations qu'elle contribue à financer (1)," a indiqué Guillaume Roty, attaché économique à la Représentation en France de la Commission européenne lors de sa venue au Mans en octobre dernier pour une conférence sur les investissements de l'Europe en région. Il est en effet utile de rappeler que le plan d'investissement mis en place en 2014, aussi appelé plan Juncker, pour compenser le déficit d'investissement dont souffre l'Union européenne, soutient la compétitivité de l'économie française. "A la fin juin 2017, plus de 45 projets avaient bénéficié d'un prêt ou d'une participation via Guillaume Roty.le plan Juncker. Le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) avait directement investi plus de 4 milliards d'euros dans ces projets qui représentent au total 20,6 milliards d'euros d'investissements". Le plan Juncker va aussi permettre à plus de 72 000 PME françaises d'accéder au crédit bancaire dans des conditions avantageuses grâce aux accords passés avec Bpifrance et plusieurs banques (Banques populaires, Banque Postale ou Crédit du Nord).

Exemple de financement du plan Juncker en Sarthe : le groupe Mecachrome a obtenu un prêt de 40 millions d'euros via la Banque européenne d'investissement (BEI) pour financer notamment son développement à Sablé-sur-Sarthe (500 salariés).

Coups de pouce européens

Bien entendu, le FEIS complète mais ne remplace pas les instruments traditionnels de la politique européenne de cohésion, en particulier les fonds structurels et d'investissement européens (Feder, FSE, FC, Feader, FEAMP). Les aides européennes sont déployées sur le territoire.

Piloté par les CCI, le programme régional Dinamic entreprises, qui a accompagné le développement de plus de 1 200 PME ligériennes en dix ans, bénéficie ainsi de financements européens. Le Feder prend en charge 26 % du budget annuel de 3 millions d'euros alloué aux prestations d'accompagnement, également financé par l’État et la Région. Il cofinance également avec la Région 65 % du budget de fonctionnement qui s'élève à 550 000 euros, les 35 % restants étant pris en charge par les CCI.

À Luché-Pingé, les fonds européens ont accompagné la modernisation de la supérette Proxi. Pour disposer d'un nouvel environnement de travail plus agréable et lui permettre d'offrir à ses clients un espace de consommation plus convivial, la dirigeante Karine Savattier a investi dans la rénovation intérieure, l’acquisition de nouvelles gondoles, vitrines réfrigérées, caisse enregistreuse, subventionnées à hauteur de 15 % par le Macs (programme régional de modernisation de l'artisanat, du commerce et des services) et de 15 % par les fonds Leader, soit environ 7 000 euros. Un dossier de subvention unique instruit avec le concours de la CCI.

Les projets et les aides ne manquent pas. Pour vous renseigner sur les financements européens qui peuvent aller de quelques milliers d'euros à plusieurs millions, vous pouvez vous adresser au réseau Entreprise Europe, hébergé en Pays de la Loire à la Chambre régionale de commerce et d'industrie.

 

(1) Propos recueillis par le Magazine de la Maison de l'Europe, octobre 2017.

Contact : Gaëlle Saint-Drenant Georges, réseau Entreprise Europe, CCI Pays de la Loire au 02 40 44 63 00

Témoignage

TDL à Requeil.TDL (Transformateurs du Loir) à Requeil
Ses investissements en matériels soutenus par l'Europe

Créée dans la pépinière Loirécopark à Vaas en 2014, la PME TDL a déménagé en 2016 à Requeil dans des locaux de 300 m2 construits par l’ex communauté de communes du canton de Pontvallain. Sa vocation : transformer les productions agricoles locales (viandes, fruits et légumes) pour les distribuer en circuits courts via la vente directe assurée par les agriculteurs, la restauration hors domicile, les établissements scolaires, etc. Depuis peu, elle distribue aussi des produits laitiers. Le projet repose sur 22 associés, 21 producteurs sarthois et Thierry Robert, le directeur. Huit emplois ont été créés à ce jour.

Pour financer l'acquisition de son matériel, la PME a pu bénéficier d'une aide du fonds Feader (1) de 113 000 euros, qui complétait l'aide de la Région de 100 000 euros sur un coût total de 532 000 euros d'investissements. "Notre projet d'entreprise a été retenu dans le cadre du plan de revitalisation du bassin Sud-Sarthe et la Région nous a proposé l'aide régionale à l'investissement en faveur des industries agro-alimentaires (ARIAA-FEADER)," explique Thierry Robert. Cette aide - plafonnée en principe à 1,2 million d'euros - peut financer jusqu'à 40 % des investissements en matériels et équipements neufs de transformation, conditionnement et stockage de produits alimentaires, ainsi que les travaux liés au bâtiment, sous conditions.

"Nous avons demandé cette aide pour du matériel de production et de transformation lié à notre activité", précise le directeur. Pas de surprise concernant le montant attribué : "Dès le montage du dossier, on connaissait le montant de l'engagement de la Région et donc de l'aide européenne". La surprise est venue d'ailleurs… "Ce dossier a été extrêmement complexe à mener et très long, beaucoup plus long que prévu. Il a été déposé en 2014 pour une prise en charge en 2016 et le versement des aides est toujours en cours… En fait, nous sommes arrivés au mauvais moment. Avant les dossiers étaient instruits par la Draaf (2), puis cette compétence a été attribuée aux Régions. La transition a pris du temps… Au final, nous avons travaillé longtemps pour l'obtenir. C'est l'aboutissement d'un dur labeur de notre part et des techniciens de la Région qui ont fait le maximum. Aujourd'hui heureusement, la situation s'est améliorée. Nous avons d'ailleurs un autre dossier en cours".

(1) Le Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader) intervient dans le cadre de la politique de développement rural. Il contribue au développement des territoires ruraux et d’un secteur agricole plus équilibré, plus respectueux du climat, plus résilient face au changement climatique, plus compétitif et plus innovant.

(2) Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt.

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI le Mans Sarthe vous propose les produits suivants :

Gérer les opérations à l'international - CCE - À Distance
Gérer les opérations à l'international - CCE - À Distance

Optimisez votre gestion des opérations à l’international. Formation certifiante éligible au CPF.

OPTIMA  Réinventons le commerce
OPTIMA Réinventons le commerce

Accompagnement de 4 demi-journées sur une ou plusieurs thématiques par un conseiller CCI.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Négociez le virage numérique pour booster votre croissance

Commerce, industrie, services

20/09/2019

Article

Lire l'article

Négociez le virage numérique pour booster votre croissance

Recommander à un ami loader