Commerce, industrie, services

Afrique : un continent en marche !

Publié le 15/09/2016 - Par karine.meteyer@...

Jean-Michel Parellada et jean-Louis Paterne, dirigeants de Samex.Jean-Michel Parellada et Jean-Louis Paterne, dirigeants de Samex.

Si la situation est fortement contrastée d'un pays à l'autre, le continent africain est une terre pour le business : plus de 10 % de croissance en Éthiopie, près de 6 % pour la Zone Franc (dont 8,4 % pour la Côte d'Ivoire). Qui plus est, la population devrait quasiment doubler d'ici à 2040, passant de 1 à 1,9 milliard, avec une classe moyenne multipliée par trois (de 300 à 900 millions). Les financements extérieurs, notamment pour construire des infrastructures, perdurent.

Autre point positif : l'environnement des affaires s'améliore. Le dernier rapport de la Banque mondiale "Doing Business" indique que 69 réformes juridiques et fiscales ont été mises en place dans 35 pays (sur 54). En Afrique francophone notamment, avec l'Ohada (Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires) fondée en 1993. L'objectif est de créer un espace juridique commun à l'ensemble des pays membres, 17 aujourd'hui.

Les Français ne manquent pas d'atouts

Même si les risques subsistent (sécurité, corruption, manque d'infrastructures, etc.), ce marché immense est ouvert aux entreprises françaises. "Ce n'est pas plus compliqué qu'ailleurs, affirme Jean-Louis Paterne, directeur général de Samex. Et les Français sont très appréciés et reconnus pour leur sérieux. Il faut simplement y aller avec humilité, sans essayer d'imposer son modèle et s'adapter aux usages locaux. Les liens historiques sont un avantage." Avec Jean-Michel Parellada, aujourd'hui président de Samex, il a repris en 2007 cette entreprise implantée à Saint-Vincent-des-Prés depuis 43 ans, spécialisée dans l'extrusion de mailles plastiques destinées à signaler les réseaux enterrés et les chantiers.

Depuis, la PME d'une vingtaine de salariés s'est développée notamment avec l'export qui représente aujourd'hui 26 % du chiffre d'affaires de 2,6 millions d'euros. "Nous travaillons surtout dans les pays francophones, à la demande des entreprises internationales du BTP qui réalisent les chantiers. Nos grillages sont posés à la fin des travaux pour protéger les réseaux enterrés (électricité, eau, fibre optique), explique le président. Le coût de notre produit ramené au kilomètre est peu élevé pour sécuriser les réseaux, donc nous sommes bien placés sur les marchés africains. De plus, par rapport aux éventuels concurrents asiatiques, nous avons deux avantages : nos produits répondent à la norme qualité NF EN 12613 et nos délais de livraison sont beaucoup plus courts. Nous savons aussi adapter nos grillages avertisseurs à la demande, avec des impressions sur les mailles par exemple".

Azimare Djobo, Azimconsulting

Même enthousiasme du côté d'Azimaré Djobo, installé à la Ruche numérique de la CCI depuis décembre 2015. Son entreprise Azimconsulting créée en 2008, assure des activités de conseil, audit et développement d'outils dédiés à la mesure de la qualité des services dans le numérique (connexions haut débit, communications téléphoniques notamment sur le segment de l'international). Il travaille entre autres pour la Commission européenne et Thales. Après avoir débuté seul en travaillant en mode projets avec des confrères, le dirigeant a recruté deux salariés et compte renforcer son équipe en 2017. Plus de 50 % de son activité est réalisé à l'étranger (Bruxelles, Afrique). Depuis 2011, il a décroché des marchés dans différents pays africains tels que Tchad, Burundi, Djibouti, Togo, Guinée et Algérie. "Nous répondons à de nombreux appels d'offres lancés sur notre domaine de compétences en Afrique. La prospection se fait dans tous les pays. D'ailleurs, nous avons prévu de participer à des événements organisés par Business France sur notre secteur d'activités. Dans certains endroits, la population est vraiment en attente de la valeur ajoutée que l'on apporte. "

Trouver des partenaires fiables

Pour travailler en Afrique, le dirigeant souligne l'importance du réseau. "Nous travaillons avec des partenaires sur place qui ont une bonne connaissance du territoire pour mener les études de terrain. Dans les pays que je connais le mieux, je cherche via mes réseaux pour trouver des partenaires sérieux. Si c'est un pays dans lequel nous n'avons pas de relations, nous prenons le maximum de renseignements en amont même si nous devons parfois nous fier à notre instinct. Depuis un an, j'utilise le réseau des CCI. Je peux ainsi valider certaines informations sur les partenaires, le marché ou la législation. Ce sont des sources fiables et de qualité à utiliser. Grâce à l'accompagnement CCI, j'ai pu développer du business".

Les dirigeants de Samex insistent aussi sur cet aspect. "Sur le marché des travaux publics dédiés aux réseaux souterrains, les interlocuteurs se connaissent. Les avis se diffusent facilement d'un pays à l'autre. Les relations et la qualité des travaux sont donc fondamentales dans la conduite des affaires."

Et même si conclure une affaire prend bien plus de temps qu'en Europe, avec de la patience, de la persévérance et de la prudence, la réussite est au rendez-vous.

 

Sources : Moci, Classe Export, Banque mondiale

Contacts CCI 72 : Éric Mital au 02 43 21 00 12
CCI 53 : Holger Menkhaus au 02 43 49 50 02

Zoom

Afrique francophone
Venez découvrir les opportunités d’affaires

 

© Fotolia

En partenariat avec Business France, le réseau des CCI françaises à l’international et la Région Pays de la Loire, CCI International vous propose de participer à une mission Afrique francophone du 28 novembre au 2 décembre. Le pack mission proposé est adapté à vos besoins. Au programme, des rendez-vous individuels ciblés et qualifiés sur deux pays au choix : Algérie, Maroc, Tunisie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Sénégal, etc. D'autre part, afin d’optimiser votre déplacement, un rendez-vous individuel avec un expert et un pré-diagnostic avec un conseiller CCI International sont prévus. Sont également proposés une réunion préparatoire, une formation Pitch "Trois minutes pour convaincre" et un atelier d’initiation à la veille en partenariat avec le réseau EEN (Enterprise Europe Network). Le coût à la charge de l'entreprise s'élève à 650 euros HT (hors frais de déplacement et d’hébergement), la Région Pays de la Loire accordant un soutien financier de 3 000 euros HT.

Contact CCI International : Isabelle Nevers au 02 40 44 62 65 

En savoir plus

 

Rencontres Africa 2016

Affiche Africa 2016La plus grande manifestation économique sur l'Afrique organisée en France, Africa 2016, a lieu les 22 et 23 septembre au palais d'Iéna à Paris. Plus de 1 500 décideurs sont attendus ! L'objectif est de nouer des partenariats et des relations d'affaires entre entreprises françaises et africaines, ainsi que de trouver des solutions pour réduire les difficultés rencontrées par les entreprises.

http://www.africa2016

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI le Mans Sarthe vous propose les produits suivants :

Les procédures douanières
Optimiser les procédures douanières

Évaluez les risques et les coûts des opérations douanières et optimisez le dédouanement de vos marchandises.

Optimiser les procédures douanières - À distance
Optimiser les procédures douanières - À distance

Évaluez les risques et les coûts des opérations douanières et optimisez le dédouanement de vos marchandises.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Brexit : Quelles seront les conséquences du divorce ?

Commerce, industrie, services

04/05/2017

Article

Lire l'article

Brexit : Quelles seront les conséquences du divorce ?

Recommander à un ami loader